LA MICHNA : NEZIKIN II agrandir

LA MICHNA : NEZIKIN III

LMN3

Nouveau produit

1. Traité ÉDOUYOT

Ce traité n’a pas d’objet spécifique, mais constitue un recueil de lois diverses, dont le dénominateur commun est qu’elles firent, à différentes époques, l’objet d’un témoignage (d’où le terme « Édouyot », qui signifie « témoignages »), porté par un ou plusieurs Tanaïm, quant à leur véracité.

Au passage, sont également présentés tous les sujets qui firent l’objet d’une discussion entre les ÉCOLES de CHAMAÏ et de HILLEL, et dont la spécificité est, qu’en l’occurrence, l’ÉCOLE de CHAMAÏ fut davantage tolérante que l’ÉCOLE de HILLEL.

2. Traité AVODA ZARA

Comme son nom l’indique, ce traité concerne les lois relatives à l’idolâtrie et aux relations qu’il est permis ou interdit d’avoir avec des idolâtres.
Dans ce cadre sont, entre autres, présentées les lois relatives aux transactions qu’il est interdit de contracter avec des idolâtres avant et après le jour de fête célébrant leurs idoles, les choses qu’il est permis et interdit de vendre ou de louer à des idolâtres, les choses et aliments appartenant à des idolâtres dont il est interdit de profiter et les lois relatives au vin appartenant à un non-juif, ou auquel un non-juif a participé à l’élaboration.

3. Traité AVOT

Dans ce cadre sont, entre autres, présentées les lois relatives aux transactions qu’il est interdit de contracter avec des idolâtres avant et après le jour de fête célébrant leurs idoles, les choses qu’il est permis et interdit de vendre ou de louer à des idolâtres, les choses et aliments appartenant à des idolâtres dont il est interdit de profiter et les lois relatives au vin appartenant à un non-juif, ou auquel un non-juif a participé à l’élaboration.
Il vient en contrepoint des lois sévères et restrictives évoquées dans les traités précédents, afin de nous enseigner que le véritable sage est celui qui sait éviter d’y être confronté, et ce, par le fait qu’il a cultivé une droiture à toute épreuve.

4. Traité ORAYOT

Venant ponctuer le Séder NEZIKIN, le traité ORAYOT présente les lois relatives aux sacrifices expiatoires qui devaient être offerts par la collectivité en cas de faute grave commise par l’ensemble de ses membres ainsi que les sacrifices qui devaient l’être par ses notables, dès lors qu’ils avaient également commis une faute grave.

59,00 € .

  • Soyez le premier à donner votre avis !

    Donnez votre avis

    LA MICHNA : NEZIKIN III

    LA MICHNA : NEZIKIN III

    1. Traité ÉDOUYOT

    Ce traité n’a pas d’objet spécifique, mais constitue un recueil de lois diverses, dont le dénominateur commun est qu’elles firent, à différentes époques, l’objet d’un témoignage (d’où le terme « Édouyot », qui signifie « témoignages »), porté par un ou plusieurs Tanaïm, quant à leur véracité.

    Au passage, sont également présentés tous les sujets qui firent l’objet d’une discussion entre les ÉCOLES de CHAMAÏ et de HILLEL, et dont la spécificité est, qu’en l’occurrence, l’ÉCOLE de CHAMAÏ fut davantage tolérante que l’ÉCOLE de HILLEL.

    2. Traité AVODA ZARA

    Comme son nom l’indique, ce traité concerne les lois relatives à l’idolâtrie et aux relations qu’il est permis ou interdit d’avoir avec des idolâtres.
    Dans ce cadre sont, entre autres, présentées les lois relatives aux transactions qu’il est interdit de contracter avec des idolâtres avant et après le jour de fête célébrant leurs idoles, les choses qu’il est permis et interdit de vendre ou de louer à des idolâtres, les choses et aliments appartenant à des idolâtres dont il est interdit de profiter et les lois relatives au vin appartenant à un non-juif, ou auquel un non-juif a participé à l’élaboration.

    3. Traité AVOT

    Dans ce cadre sont, entre autres, présentées les lois relatives aux transactions qu’il est interdit de contracter avec des idolâtres avant et après le jour de fête célébrant leurs idoles, les choses qu’il est permis et interdit de vendre ou de louer à des idolâtres, les choses et aliments appartenant à des idolâtres dont il est interdit de profiter et les lois relatives au vin appartenant à un non-juif, ou auquel un non-juif a participé à l’élaboration.
    Il vient en contrepoint des lois sévères et restrictives évoquées dans les traités précédents, afin de nous enseigner que le véritable sage est celui qui sait éviter d’y être confronté, et ce, par le fait qu’il a cultivé une droiture à toute épreuve.

    4. Traité ORAYOT

    Venant ponctuer le Séder NEZIKIN, le traité ORAYOT présente les lois relatives aux sacrifices expiatoires qui devaient être offerts par la collectivité en cas de faute grave commise par l’ensemble de ses membres ainsi que les sacrifices qui devaient l’être par ses notables, dès lors qu’ils avaient également commis une faute grave.

    Donnez votre avis

30 autres produits dans la meme categorie: